Mini, c’est fini !

Pardon si je vous ai mis du Hervé Vilard en tête mais l’heure est grave! Je dois me rendre à l’évidence: je n’ai plus qu’une seule mini, la blonde.

Où est passé l’autre? Et bien, je pense que ma brune est passée du côté obscur, du côté de la pré-adolescence, au grand dam de ma santé mentale. 

Poursuivre la lecture de « Mini, c’est fini ! »

La lettre au fond du tiroir 

Je ne sais pas pourquoi je l’ai conservée. Sûrement à cause de cette mauvaise habitude de tout garder, au cas où. Pourtant, elle ne pouvait servir à rien de bon, cette lettre. Je l’avais même oubliée, à vrai dire. Sauf qu’en faisant un gigantesque rangement par le vide, je l’ai retrouvée, bien cachée au fond du tiroir de la table de nuit.

Je pourrais reconnaître cette écriture entre mille. Pendant des années, elle s’est retrouvée dans mes journaux de classe, dans ses livres de recettes, sur les petits mots utilisés pour communiquer quand le gsm n’existait pas. Une écriture rapide, sans fioritures, difficilement lisible par les non-initiés. Un peu comme ma mère elle-même.  Poursuivre la lecture de « La lettre au fond du tiroir «