Eduquer dans la joie… Possible ou pas ?

Eduquer dans la joie… Possible ou pas ?

Pour Isabelle Filliozat, la réponse est très claire, c’est un grand OUI ! Pendant deux heures d’une conférence vivante, participative et pleine d’humour, elle nous a emmenées(*) à travers une série de thématiques abordées dans ses ouvrages sur la parentalité positive.

La joie ne se trouve pas en restant dans le canapé.

Un des thèmes qui m’a le plus intéressée c’est celui des mécanismes de la joie. Ce n’est pas un sentiment qui naît tout seul, dont on attend gentiment l’arrivée. Au contraire… La joie se provoque. La joie se crée. En osant sortir du cadre, en s’exprimant, en s’émerveillant de ce qui nous entoure, en créant du lien, en agissant. Et en bougeant. Poursuivre la lecture de « Eduquer dans la joie… Possible ou pas ? »

Elever ses enfants dans la joie… tout un programme !

Elever ses enfants dans la joie… tout un programme !

Quand j’ai vu que Emergences organisait une conférence intitulée « Elever les enfants dans la joie ? », je me suis directement inscrite, avec un esprit à la fois curieux et critique.

C’est que je fais partie de cette team de parents craignos, aimants et pleins de bonne volonté mais qui pestent, râlent, menacent, pleurent et crient avec leurs enfants. Et habituellement, les injonctions moralisatrices du type « Elevez vos enfants dans la joie et la bienveillance ou ils souffriront toute leur vie ! », ça m’irrite plus qu’autre chose.

{Lire aussi: Envie d’éduquer vous enfants dans la joie ? Et si on nous lâchait la grappe plutôt ? }

Mais je ne sais pas ce qui m’a décidée… Peut-être parce que c’est Emergences qui a organisé la conférence ou peut-être parce qu’il y avait un point d’interrogation dans le titre… mais le fait est que j’ai pris mon billet. Poursuivre la lecture de « Elever ses enfants dans la joie… tout un programme ! »

Apprendre à voir ce qui nous rend heureux

Apprendre à voir ce qui nous rend heureux

Je ne sais pas comment ça se passe chez vous mais mes Minis sont invitées à des anniversaires tout au long de l’année. Il est rare d’avoir un mois sans qu’une (ou les deux !) revienne de l’école avec une invitation colorée.

Pendant que l’une peaufine sa vie sociale, c’est l’occasion pour moi de passer un moment privilégié avec l’autre, qui peut alors suggérer une activité particulière. Ce week-end, comme Mini n°1 était invitée à jouer et à manger pour la fête d’anniversaire d’une de ses copines, Mini n°2 a établi son programme : construire des animaux en LEGO et aller manger dans une grande chaîne de fast food bien connue. Poursuivre la lecture de « Apprendre à voir ce qui nous rend heureux »