Les grosses: grandes absentes du petit écran

Ces dernières semaines, entre week-ends de pluie, jours de congé ou soirées à la maison, j’ai passé un temps certain devant le petit écran, rentabilisant allégrement notre abonnement Netflix. Et je me suis rendue compte à nouveau que dans les séries que je regarde (ou celles que regardent mes filles), personne ne me ressemble, ou ne ressemble à la jeune fille que j’ai été. Et c’est un problème. Parce que je ne suis pas un être exceptionnellement rare au point de justifier de n’avoir personne qui me ressemble. Je suis juste grosse. Ce qui semble être un truc tellement atroce qu’on ne peut pas nous montrer à la télévision.

Lire la suite « Les grosses: grandes absentes du petit écran »

Gangs de filles: découvrir la sororité dès le plus jeune âge

Dimanche dernier, j’ai emmené mes filles dans une plaine de jeux couverte. Il faisait dégueu, j’avais déjà épuisé leur quota de temps d’écran du week-end et mon niveau d’énergie m’empêchait d’avoir des idées d’occupations créatives. Je les ai donc emmenées dans un de ces lieux de damnation auditive en espérant pouvoir m’installer avec un bouquin et les laisser faire leur vie toute l’après-midi.

Lire la suite « Gangs de filles: découvrir la sororité dès le plus jeune âge »

Sleeping Beauties et Le Pouvoir: Femmes fortes ou femmes endormies?

Je viens de terminer deux briques, qui m’ont tenue en haleine pendant quelques semaines: Le Pouvoir, de Naomi Alderman et Sleeping Beauties, de Stephen King. A priori, rien ne reliait ces deux romans. Mais après lecture, les points communs et les dissemblances entre les deux m’ont vraiment donné envie d’en faire un blogpost commun.

Lire la suite « Sleeping Beauties et Le Pouvoir: Femmes fortes ou femmes endormies? »

Lecture jeunesse: La déclaration des droits des filles/garçons

Pour inaugurer cette série de livres jeunesse inclusifs et sans stéréotypes de genre, je voulais vous parler de deux bouquins très bien foutus: les déclarations des droits des filles et des garçons, écrits/illustrés par Elisabeth Brami et Estelle Billion-Spagnol et édités chez Talents Hauts.

Lire la suite « Lecture jeunesse: La déclaration des droits des filles/garçons »

Pour une littérature jeunesse sans clichés, inclusive et féministe!

Ca fait un petit temps que je réfléchis à mon engagement féministe, à la manière dont je pourrais, moi, à ma petite échelle, faire la différence. J’ai même partagé avec vous mes questionnements bouillonnants (8 mars: et après?). Dans le même laps de temps, j’ai fait deux rencontres successives qui ont semé une petite graine dans mon esprit: et si j’avais trouvé une chouette voie pour exprimer mon engagement?

Lire la suite « Pour une littérature jeunesse sans clichés, inclusive et féministe! »

Peut-on conjuguer maternité et féminisme?

Ca fait des semaines que cette question rebondit dans ma tête. Je pense qu’elle était déjà là depuis un petit temps mais la lecture de « Sorcières » de Mona Chollet, qui aborde notamment la question de la maternité et du féminisme a continué à semer les graines du questionnement dans mon esprit.

Lire la suite « Peut-on conjuguer maternité et féminisme? »

8 mars. Et après?

Vendredi dernier, nous étions le 8 mars, Journée Internationale de Lutte pour le Droit des Femmes. A cette occasion, une vague de féminisme s’est emparée des médias et des réseaux sociaux; panneaux, articles, reportages, partages, messages de soutien, etc. Et franchement, quand on se sent concernée par la place et le rôle des femmes dans la société, ce fut une vraie journée plaisir. Mais le 8 mars est fini. Et personnellement, le retour à la normalité va me sembler difficile. Insupportable, même. Et je réfléchis à comment je peux, à mon échelle, porter plus haut la lutte féministe.

Lire la suite « 8 mars. Et après? »