Un anniversaire en pyjama

Un anniversaire en pyjama

Pour son 9ème anniversaire, ma maximini nous avait demandé de pouvoir organiser une soirée pyjama à la maison avec des ami(e)s. Si une telle activité vous tente (ou plutôt, tente vos marmots), voici quelques pistes pour que cet anniversaire se passe au mieux.

Le nombre d’invité.s

Il est important de tenir compte des éléments suivants:

  • la taille de votre habitation: l’objectif de vos marmots est de passer leur soirée/nuit ensemble. Donc, tout dépend du nombre que vous pourrez faire dormir dans la pièce qui leur sera dédiée
  • le choix de votre enfant: souhaite-il inviter juste son meilleur ami ou plusieurs copains?
  • votre budget: entre les repas, les activités, les petits cadeaux, les snacks et le reste, les coûts d’une telle soirée peuvent vite grimper
  • Votre patience et résistance au bruit: entre 2 et 25, l’impact ne sera pas le même…

Chez nous, on avait autorisé la maxi à inviter deux ou trois ami.e.s (elle a opté pour ses deux meilleurs amis). Avec elle et sa sœur, cela signifiait 4/5 enfants à la maison ce qui est amplement suffisant selon mes critères (et notre maison).

Quelle durée?

Gardez en tête que les enfants voudront passer du temps ensemble, donc prévoyez au moins une demi-journée de jeux en plus de la nuit. Vous pouvez par exemple choisir une arrivée en après-midi ou un départ tardif.

Nous avions opté pour une invitation du samedi 18h au dimanche 15h. C’était le timing parfait pour qu’ils aient le temps de s’amuser ensemble tout en me permettant de préparer (avant), ranger (après) et passer un peu de temps en famille.

Les activités

Tout dépend de votre créativité et de votre énergie. Mon conseil? Ne surchargez pas le temps avec trop d’activités structurées. N’oubliez pas que les enfants auront envie de jouer/discuter ensemble librement, sans être encadrés comme il le sont la plupart du temps.

Voici cependant quelques idées, basées sur ce que nous avons fait ou ce que je peux imaginer pour ce genre de soirée:

  • Préparation d’une pâte à pizza pour le repas. C’est sympa, ludique, drôle et délicieux. Recette et tutoriel de pétrissage ici: https://embrouillaminis.blog/2018/05/02/preparer-sa-pate-a-pizza-un-jeu-denfants/
  • Réalisation de porte-clés ou marque-pages en plastique magique. Pensez dans ce cas à avoir des images que les enfants pourront décalquer s’ils n’ont pas envie de réaliser leur propre dessin.
  • Activité pinata. Vous pouvez soit l’acheter, soit la construire vous-même (je n’ai pas encore de tuto sur le blog mais le net en regorge).
  • Un jeu de société, que ce soit un classique ou un nouveau jeu à faire découvrir. Nous avions pour notre part opté pour Catane Junior.
  • Un film et du pop-corn. Classique mais toujours efficace. A choisir avec les enfants en fonction de leur tranche d’âge.
  • Des jeux d’eau ou d’adresse à l’extérieur, si le temps le permet.
  • Réalisation de biscuits sablés. Vous pouvez préparer la pâte à l’avance mais pensez à emprunter rouleaux à pâtisserie et emporte-pièces pour que les enfants puissent les préparer en même temps.
  • Et plein d’autres choses: jeux vidéos, chasse au trésor, bricolages, peinture (ça fait aussi un souvenir à ramener), activité manuelle selon les goûts de l’enfant qui invite, …

Et qu’est-ce qu’on mange ?

Prévoyez du facile, que vous pouvez préparer à l’avance et que tout le monde aime: pizza, lasagne, croque-monsieur, pâtes bolo/carbo,… Si vous ne connaissez pas bien les enfants que vous invitez, n’hésitez pas à demander aux parents s’il y a des choses qu’ils ne peuvent/veulent pas manger.

Et la nuit? Bavardage ou couvre-feu?

Alors là, je dirais que c’est à évaluer en fonction de l’âge de l’enfant et de vos limites. Mais il me semble important que cette soirée pyjama respecte le sommeil des autres membres de la famille et qu’elle n’ait pas de répercutions sur le niveau de fatigue des jours qui suivent.

Personnellement, j’ai opté pour une extinction des feux à 22h30, ce qui était largement suffisant pour leur permettre de bavarder dans leurs lits sans détruire ma nuit.

Quelques petites astuces pour terminer…

  • Si vous avez envie de nouer ou d’approfondir les liens avec les parents, proposez leur de rester pour l’apéro (en déposant les enfants) ou pour le gâteau (en venant les chercher). Nous avions opté pour la première option et sommes restés jusqu’à 21h à papoter tous ensemble.
  • Tentez de ne pas mettre de limite de genre dans le choix des ami.e.s que votre enfant peut inviter. Votre petite fille souhaite inviter son meilleur ami? Votre garçon souhaite inviter son « amoureuse »? Et finalement, pourquoi pas? Un ami est un ami, quel que soit son genre. Avant un certain âge, la sexualité (le « mal ») existe uniquement dans l’esprit des adultes.
  • Restez zen. C’est une activité exceptionnelle avec des gamins qui ont d’autres règles que les vôtres. Si ça ne se passe pas aussi bien que vous l’aviez imaginé, pas de panique. Attendez juste que ça se termine et ditez-vous que, au pire, vous ne devrez pas revivre ça avant l’année prochaine!
  • Et surtout, PROFITEZ! Vos enfants en garderont un souvenir impérissable et vous pouvez faire connaissance avec leurs amis les plus proches. Ca vaut bien un week-end de travail et de désordre, non?

Stages d’été à Charleroi: il est temps mais pas trop tard!

Stages d’été à Charleroi: il est temps mais pas trop tard!

Dans un mois, l’année scolaire sera terminée et nos marmots se retrouveront avec deux longs mois de vacances. Si vous travaillez tout ou partie de l’été et que vous n’avez pas de solution toute prête (merci marraine-tonton-mamy et autres parents/amis sympas), cela signifie qu’il faut trouver un ou plusieurs stages pour les occuper. Voici quelques adresses sympas dans la région de Charleroi, testées par les minis ou dont nous avons entendu du bien.

Poursuivre la lecture de « Stages d’été à Charleroi: il est temps mais pas trop tard! »

Et si on partait à l’aventure la semaine prochaine ? 

Et si on partait à l’aventure la semaine prochaine ? 

Vous vous demandez quoi faire avec vos enfants la semaine prochaine ? On a déjà parlé de bricolage/décoration d’Halloween et de razzia à la bibliothèque. Mais rien ne vaut une sortie sympa pour occuper intelligemment une journée de congé. Sorties extérieures ou activés intérieures, voici la sélection d’Embrouillaminis !

1. Descendre dans la mine avec Blanche Duval

Le bois du Cazier organise régulièrement des expositions et animations à destination des enfants, pour leur permettre de découvrir l’univers de la mine et des charbonnages de façon ludique. En ce moment, et jusqu’en février, c’est Belle-Fleur, une petite fille de dix ans, qui les invite à la suivre dans ses aventures.

Belle-Fleur est le surnom de Blanche Duval, une petite fille de 10 ans. Son papa est abatteur à la mine et sa maman travaille à la surface, au triage-l’avoir. Par une fin d’après-midi de décembre, elle ne voit pas son papa sortir de la mine et s’inquiète. Le lendemain matin, avec l’aide de son ami Nicola, elle descend au fond à sa recherche. 

Nous avons passé notre dimanche après-midi à suivre les traces de Blanche Duval sur le site du bois du Cazier. Pour savoir ce que nous en avons pensé, c’est par ici

L’expo est accessible librement durant les horaires d’ouverture du site mais des animations familles sont prévues à plusieurs reprises durant la semaine de congé d’automne. Dans ce cas, les réservations sont obligatoires. Vous trouverez plus d’informations sur le site du bois du Cazier.

2. Faire le plein de films avec un festival de cinéma pour les petits

Pour la deuxième année, le Quai 10 organise « Le Petit Festival » avec une belle programmation de films pour les enfants. Vous y retrouverez notamment « Le grand méchant renard et autres contes » que les minis et moi avions adoré.

N’hésitez pas à découvrir le programme complet.

3. (Re)découvrir les livres de Mario Ramos 

Si son nom ne vous dit rien, montrez une couverture d’un de ses livres à vos marmots et vous verrez à leur réaction que, eux, ils connaissent.

Ce belgo-portugais, décédé malheureusement il y a quelques années, a laissé derrière lui une merveilleuse collection d’histoires et d’images que le Rouge-Cloître met en avant jusqu’en janvier. Mon amie bilouloutte y est allée et vous raconte mieux que moi pourquoi vous devez y emmener vos loustics.

Infos et renseignements ici.

4. Se transformer en petites et petits chimistes 

La chimie évoque pour moi (et pour certains et certaines d’entre vous) des heures d’incompréhension dans des labos en secondaire. J’aurais tellement voulu qu’on trouve une façon simple et ludique de m’expliquer cette discipline, surtout quand on sait que pratiquement tout dans notre quotidien peut être abordé par l’angle de la chimie ! Alors pourquoi ne pas initier les plus jeunes de façon amusante ? C’est le pari que se lance le PASS, avec son lab’expo consacré à la chimie et aux sciences de la vie.

Toutes les infos sont sur le site du PASS.

5. Ramasser de quoi préparer un herbier 

Si le temps est sec, c’est l’occasion de sortir et prendre un bon bol d’air dans un parc à proximité de chez soi ou de partir en balade au bois. Prévoyez de quoi ramener feuilles, marrons et autres souvenirs automnaux pour réaliser un herbier ou des bricolages. A ce propos, les arboretums sont les destinations idéales, avec leur grande variété d’arbres.

Si vous n’avez pas de parc à proximité ou que vous avez envie d’en découvrir d’autres, voici une liste non exhaustive:

 

Bon amusement… et n’hésitez pas à partager photos et impressions avec nous!