Comment désamorcer les conflits des petits avant qu’ils ne dégénèrent ? 

Ma mini n°2 (Mini J, pour les intimes) a une panoplie de copains: des filles, des garçons, des enfants plus jeunes, d’autres plus âgés, elle a une facilité folle à se faire des amis. Et dans cet univers, il y a ses deux amies-chéries-d-amour-pour-la-vie-entière, avec lesquelles elle partage pratiquement tout. Sauf que, en amitié comme en d’autres choses, les trios ne sont pas toujours faciles à gérer… Un jour, elles s’adorent et le jour d’après elles se disputent, faisant bloc à deux contre une. Jusqu’ici, ça s’est toujours arrangé tout seul. Mais il semble qu’une des trois cocottes vive de moins en moins bien ces chamailleries. C’est donc l’occasion pour moi de réfléchir à la manière dont on peut désamorcer ce genre de situations avant qu’elles ne dérapent.

Les disputes de cour de recré, il n’y a rien de plus banal et de plus naturel. Les humains, petits ou grands, sont ainsi faits : nous recherchons la compagnie de nos congénères mais nous trouvons très vite matière à nous plaindre du caractère de l’un ou des attitudes de l’autre. Rien de très alarmant quand ça se résoud naturellement. Mais si ça se transforme en mal-être chez l’enfant, il est préférable de réagir rapidement. Si vous êtes confrontés à ce type de situations, voici quelques astuces qui peuvent aider à désamorcer la situation. Lire la suite de « Comment désamorcer les conflits des petits avant qu’ils ne dégénèrent ? « 

Le Noël de Mr Scrooge: un conte de Noël dans un lieu magique

1998. J’ai 17 ans et je vais au théâtre pour la première fois de ma vie. Une sortie scolaire extraordinaire..  Je ne sais plus ce que nous sommes allés voir mais je me souviens très nettement de l’émotion que j’ai ressentie en rentrant dans ce théâtre. L’allure et l’élégance des spectateurs. L’accueil, respectueux et solennel. Les escaliers qu’on montait à peu feutrés. Et puis… cette salle!!! Les dorures, le lustre, le plafond, le velours rouge, le rideau. On aurait dit un théâtre de compte de fées.

1998. J’ai 17 ans et je découvre le Théâtre Royal du Parc. Cette première fois me donnera envie d’en voir d’autres, des théâtres et des pièces. Là et ailleurs. Et plus tard, envie d’emmener mes enfants assister à des spectacles vivants, dès qu’elles ont été en âge de les apprécier. Et la certitude qu’un jour, je les emmènerais dans ce théâtre-là.  Lire la suite de « Le Noël de Mr Scrooge: un conte de Noël dans un lieu magique »

Envie d’éduquer vous enfants dans la joie ? Et si on nous lâchait la grappe plutôt ? 

Vous aimeriez arrêter de crier, de râler ou de punir ? Vous en avez marre des enfants qui n’en font qu’à leur tête ? Et si vous optiez pour la méthode « J’éduque dans la joie! »?

Voilà dans les grandes lignes le texte de la publication sponsorisée qui m’est passée sous les yeux ce matin, juste après avoir déposé mes monstres à l’école. Et qui m’a donné envie de hurler un bon coup. (Mais je ne pouvais pas, j’étais dans le parking de l’école, ça aurait fait mauvais genre). Et pourtant, je suis moi-même une grande promotrice de l’éducation bienveillante, de l’idée d’aider l’enfant à grandir avec bonté et patience, en l’encourageant à faire ses propres expériences et à être autonome. Je tente même de tendre vers ça le plus souvent possible. Mais des fois, c’est JUSTE PAS POSSIBLE!

Lire la suite de « Envie d’éduquer vous enfants dans la joie ? Et si on nous lâchait la grappe plutôt ? « 

Un vendredi parfait pour chercher ses bonheurs

Je termine la semaine sur les rotules. Elle m’a semblée fatiguante et sombre. Je me rends compte que j’ai passé beaucoup de temps à râler, à me plaindre, à m’énerver et que ça a probablement contribué à la fatigue mentale ressentie en cette veille de week-end. Alors que, si je regarde la semaine écoulée avec des yeux plus réceptifs et plus positifs, je trouverai plein de petites et grandes lumières.

Vous l’aurez compris, on dirait qu’un petit « Vendredi les yeux ouverts » s’impose…

– Faire du bon boulot et réussir, en équipe, à atteindre un gros objectif. Être fière d’avoir contribué à ma façon à ce succès.

– Prendre le temps de discuter de façon plus profonde avec certaines connaissances et découvrir des parcours de vie insoupçonnés.

– Me retrouver projetée à 2.000 km d’ici en quelques phrases et quelques plats de mon (autre) pays chéri.

– Rire, bavarder, manger, prendre de l’énergie auprès des amis.

– Après une soirée de disputes et de punitions, nous retrouver imbriquées à trois dans le grand lit. Se serrer fort, en silence, pour ramener de l’apaisement chez tout le monde. 

– Réveiller les minis en m’allongeant à côté  de chacune. Leur murmurer des mots doux pour commencer la journée en douceur. 

– Rentrer auprès de ma douce. M’endormir à ses côtés, sentir mes tensions diminuer quand elle là.

– Recevoir par surprise une boîte de mes cupcakes préférés, avec un cadeau supplémentaire dedans. Me sentir pourrie gâtée et adorer ça. 

– Prendre le temps de me maquiller, de coiffer ma tignasse et apprécier le reflet de mon visage dans le miroir.

– Avancer dans la réalisation de notre calendrier de l’avent personnalisé. Déborder d’idées pour le remplir. 
– Préparer un week-end de dingue pour l’anniversaire de ma grande fille. Penser à tous ces amis formidables qui vont fêter ça avec nous et nous trouver chanceuses d’être entourées comme ça. 

A chaque fois que je fais l’exercice du Vendredi les yeux ouverts, je me sens mieux. Bien sur, ça n’a pas fait disparaître miraculeusement les événements désagréables de la semaine. Mais en attirant ma propre attention sur tout ce qui m’est arrivé de bon, j’evite aux idées négatives de prendre trop de place dans mon esprit. 

Et vous, quels ont été vos bonheurs de la semaine ? 

Et toi, tu mets quoi dans ton vagin ? 

Non, non, ce n’est pas une erreur. Je vous ai bien demandé ce que vous mettez dans votre vagin. (Si le mot vous choque, essayez de le répéter 15 fois tout haut: VAGIN, VAGIN, VAGIN, VAGIN, VAGIN, VAGIN,… on finit par s’y faire.) 

Donc, aujourd’hui, on parle de vagin, de règles et ce nouvel outil dans la lutte contre les coulées de sang: la coupe menstruelle (ou cup, pour les intimes)  ! Lire la suite de « Et toi, tu mets quoi dans ton vagin ? «