Mini, c’est fini !

Mini, c’est fini !

Pardon si je vous ai mis du Hervé Vilard en tête mais l’heure est grave! Je dois me rendre à l’évidence: je n’ai plus qu’une seule mini, la blonde.

Où est passé l’autre? Et bien, je pense que ma brune est passée du côté obscur, du côté de la pré-adolescence, au grand dam de ma santé mentale. 

Certes, cette demoiselle a toujours eu un sacré caractère. Je revois son regard sombre quand on l’a déposée contre moi en salle d’accouchement; c’est le même que celui qu’elle m’adresse maintenant quand je la « contrarie » (entendez: quand je lui dis non avec une bonne raison).

Ma grande brune est comme ça: entière, ultra-sensible, ultra-exigeante, consciente de ce qu’elle veut et capable de se faire entendre. Mais jusqu’ici, tout ça était englobé dans une couche d’enfance qui a entretenu l’illusion que j’avais le temps avant l’arrivée de l’adolescence.

FATALE ERREUR


Ho, les premiers signes étaient discrets: Shakira et Angèle qui remplacent Elsa et Vaiana, une attention toute particulière pour les vêtements et les bijoux, une curiosité plus grande envers le monde qui l’entoure, l’envie de passer plus de temps avec ses amis-pour-la-vie.

Formidable, me disais-je, ma petite chérie grandit.

Mwahahahaha. J’étais si naïve ! Car c’était sans compter le reste…

Les yeux qui roulent.

Les soupirs excédés.

Cet air agacé pour tout et pour rien.

Et puis le fameux « T’es nulle, tu comprends rien ! » (Ou plutôt T’ES NULLE, TU COMPRENDS RIEN !) suivi par un repli stratégique dans sa chambre et par une lettre de menaces en bonne et due forme.

Vous sentez l’agacement de la pré ado ?

Heu, ça dure longtemps ?

J’ai beau savoir que c’est normal, que ça fait partie de sa construction, qu’elle grandit… ça me rend folle quand même !

Je voudrais tant rester patiente et lâcher prise (parce que ce n’est que le début et ça ne risque pas de s’améliorer tout de suite) mais PUTAIN, j’ai parfois envie de l’accrocher au porte-manteaux et de la bâillonner !

Mais malgré tout ça, je suis rassurée de constater qu’elle n’oublie pas l’essentiel: peu importent les disputes et les yeux noirs, les cris et les tempêtes. L’important c’est de s’aimer, de savoir s’excuser et pardonner.

Le reste, bein, on a une poignée d’années pour s’y faire. 😁

Les minis à la découverte du West Station Skatepark

Les minis à la découverte du West Station Skatepark

Cet été, en préparant le blogpost sur les stages dans le grand Charleroi, j’ai découvert que le West Station Skatepark de Charleroi organisait aussi des demi-journées encadrées pour permettre aux enfants/jeunes de découvrir ou de se perfectionner aux sports de glisse. Mes minis sont sportives, elles font de la trottinette depuis qu’elles savent marcher et sont captivées depuis longtemps par l’univers des skateurs et des rampes… nous avons donc profité de la semaine de vacances d’automne pour les inscrire et tester le concept.

Pas pour les (mamans)-poules mouillées 

Mardi matin, nous voilà sur le parking du West Station. En rentrant, nous restons toutes les trois bouche-bée.

Elles, en mode « WAAAAAAAW, C’EST TROP COOOOOOOL ».

Pour moi, par contre, ce fut un peu le choc.

Ne me jugez pas! J’ai l’habitude des stages avec un encadrement très « scolaire »: 12 fiches d’inscriptions, un accueil en bonne et due forme, des étiquettes avec le nom des enfants, un endroit pour les manteaux et les sacs, des dessins colorés aux murs (Bon ok, ici aussi, il y a des dessins aux murs :-D).

Ici, c’est un skatepark. Avec un entrepôt rempli de modules d’un côté et une cafeteria de l’autre. Excusez mon petit cœur de maman-poule d’avoir envisagé de sauver mes enfants de cet endroit hostile (hum) pour les emmener avec moi au bureau. Mais comme elles étaient ravies d’être là, j’ai fini par les laisser, en vérifiant 15 fois leurs casques et en retenant ma respiration jusqu’à les avoir récupérées. (On ne juge pas on a dit!)

WestStation skatepark modules

Un stage complètement waw

Après cette journée, et les suivantes, j’ai du me rendre à l’évidence: j’ai eu tort. Tort de me tracasser et aussi de me fier aux apparences. Mes gamines se sont éclatées durant ces trois demi-journées de stage. Elles ont fait des progrès, gagné en confiance, appris à sauter et prendre de la vitesse avec leurs trottinettes sans se mettre en danger. Elles ont aussi pu apprendre les bases du skateboard, ce qui était un rêve pour l’une comme pour l’autre.

 

L’encadrement a également joué dans la réussi de ce stage. L’équipe, composée notamment de Maxime Timellini, le coordinateur du skatepark, a su trouver la bonne manière pour intégrer deux petites filles novices et leur permettre de prendre du plaisir.

 

Une nouvelle passion

Vendredi, en quittant le stage, elles ont tout de suite déclaré qu’il leur faudrait revenir en décembre, pour se perfectionner. Et aussi, bien évidemment, qu’il leur fallait un skateboard chacune pour s’entrainer le reste du temps. On va attendre un peu avant d’investir mais on les réinscrira sans aucune hésitation à un nouveau stage West Station Skatepark.

embrouillaminis signature 4

Horaires et tarifs sur la page Facebook du West Station Skatepark

 

 

 

 

Fabriquer ses propres boules de bain, un jeu d’enfants!

Fabriquer ses propres boules de bain, un jeu d’enfants!

Vous êtes nombreux à m’avoir demandé d’où venaient les boules de bain que les minis ont fabriqué – et utilisé – en début de semaine.

Il s’agit d’un kit « boules de bain » de chez Minilab, que vous pouvez trouver dans plusieurs magasins de jouets ou de bricolage (MaxiToys, Ava, Creacorner,…) ou sur Amazon pour une vingtaine d’euros. Poursuivre la lecture de « Fabriquer ses propres boules de bain, un jeu d’enfants! »

Le retour des bonnes habitudes

Le retour des bonnes habitudes

Ca fait un mois déjà que les minis sont rentrées à l’école. Dans un précédent blogpost, je vous racontais mes difficultés à reprendre le bon rythme pour que nos débuts et fins de journées de semaine ne se transforment pas en bagarre permanente. Et comme je sais que je ne suis pas la seule à vivre ces difficultés, j’ai eu envie de partager nos routines avec vous. Poursuivre la lecture de « Le retour des bonnes habitudes »

Les attractions du Futuroscope

Les attractions du Futuroscope

Dans le blogpost précédent, je vous détaillais notre journée d’aventures au Futuroscope. Lire aussi: Flash-back estival: direction le Futuroscope

Pour être complète, voici la liste les attractions que nous avons pu réaliser ce jour-là. Poursuivre la lecture de « Les attractions du Futuroscope »

Flash-back estival: direction le Futuroscope

Flash-back estival: direction le Futuroscope

Est-ce que je vous ai déjà dit que nos vacances avaient été parfaites ? Non? Pas encore? Et bien, je vous l’annonce : elles étaient absolument totalement complètement parfaites, parce qu’elles contenaient exactement ce dont notre famille avait besoin pour recharger ses batteries. 

L’année dernière, nous avions pu découvrir Lacanau, une petite ville de Gironde, à une heure de route de Bordeaux. Les quelques jours paradisiaques que nous y avions passé nous avaient donné directement envie d’y revenir avec plus de temps cet été. Et c’était absolument parfait. (Mais je vous l’avais déjà dit peut-être? ;-))

Lire aussi :A la découverte de Lacanau, notre petit coin de paradis

Mais, j’y pense… Et si je vous racontais nos aventures ? Comme ça, pendant que je prolonge mon état de béatitude, vous pourriez même glâner des idées pour vos prochaines vacances. Premier étape de ce flash-back estival: le Futuroscope

Poursuivre la lecture de « Flash-back estival: direction le Futuroscope »

Maman, c’est quoi un Tampax ?

Maman, c’est quoi un Tampax ?

A force de laisser traîner les boites de tampons et les paquets de serviettes hygiéniques à droite à gauche, je devais m’attendre à ce que mes minis s’interrogent sur l’utilité de ces « trucs ». Et à 7 et 8 ans et demi, elles ont l’âge pour apprendre ce qui se passe dans le corps des femmes tous les mois. J’ai donc regroupé tampons, serviettes, le livre « L’Amour et les bébés » et de quoi griffonner pour leur expliquer tout ça.

Poursuivre la lecture de « Maman, c’est quoi un Tampax ? »