Ho Grand Saint-Nicolas… (air connu)

Dans cette maison, la fin de l’année est chargée en beaux événements. Pour commencer, l’anniversaire de la grande mini, fin novembre. Pour terminer, Noël et son ambiance rouge et dorée. Et entre les deux, le passage tant attendu du Grand Saint-Nicolas.

C’est une tradition magique. Les listes avec les images charcutées parce que découpées par de petites mains malhabiles. Les dessins de mitres et de crosses dorées. La table, préparée la veille au soir avec de quoi boire et manger pour le Grand Saint et ses deux acolytes. Et au matin, l’excitation et le plaisir de constater qu’il est bien passé, apportant bonbons, speculoos, mandarines et cadeaux non emballés. (Paske non, le Grand Saint n’emballe pas ses cadeaux).

Cette année, cette tradition a une saveur encore plus particulière parce que c’est probablement la dernière fois que ma grande mini est convaincue de l’existence d’un vieux bonhomme qui lit tous les courriers, accroche tous les dessins et exhauce les souhaits. A deux semaines de son huitième anniversaire, elle a déjà pris le chemin qui mènera tôt ou tard à la réalité derrière la magie de Saint-Nicolas:

Comment il fait pour acheter tous les jouets ? Il n’a pas de travail ! 

Est-ce que Saint-Nicolas peut mourir ? 

Il a vraiment le temps de tout lire ? 

Machine a dit que Saint-Nicolas, c’était comme la petite souris, ça n’existait pas ! C’est vrai ? 

A chaque fois, je me contente de lui demander ce qu’elle en pense. Pour l’instant, la magie opère et les réponses qu’elle se donne à elle-même la confortent dans ce qu’elle a envie de croire.

Alors, pour cette Saint-Nicolas 2017, je voulais qu’on prenne plus de temps pour réaliser la lettre et la liste traditionnelles. Et c’est chez une blogueuse, Allo Maman Dodo, que j’ai trouvé la super bonne idée : un questionnaire qui permet de réfléchir à l’année écoulée et à ce qu’on souhaite demander. Je l’ai adapté à notre famille et au Grand Saint (celui de Allo Maman Dodo est destinée au Père Noël) et ce fut une belle découverte.

J’ai laissé une totale liberté sur les réponses, me contentant de faire la scribe pour ma Mini n°2. Nous avons discuté de ce qui a fait notre bonheur cette année, des efforts à faire entre sœurs, de leurs réussites et fiertés. Un très beau moment d’échange.

A ce questionnaire, nous avons ajouté aussi :

Une liste de cadeaux limitée

Depuis le début, j’ai mis des limites aux listes qu’elles réalisent. A la fois en quantité et en qualité. Ça apprend à faire des choix (non, on ne peut pas découper tout le catalogue de jouets) mais aussi à choisir autre chose (livres, vêtements,…) . Cette année, avec le déménagement et leurs nouveaux espaces, une catégorie « décoration et aménagement » était toute indiquée.

Un cadeau à Saint Nicolas

Parcequ’il ne s’agit pas que d’une liste d’exigences. Dire merci passe aussi par le temps qu’elles consacrent à réaliser leur cadeau au Grand Saint. La petite a opté pour le dessin rigolo, la grande pour une poésie improvisée.

Au final, nous avons passé pratiquement deux heures à discuter, rêver et bricoler.

Quand viendra la question fatidique sur l’existence de Saint-Nicolas, je pourrai lui expliquer que son rôle est de créer des souvenirs, des moments de tendresse et de partage en famille. Et ça, ça vaut tous les cadeaux du monde !

Comment occuper le congé d’automne de nos marmots? En bricolant pour Halloween, pardi!

Officiellement, on ne dit plus « vacances de Toussaint » mais « congé d’automne ».  Changement de terminologie mais au final, le résultat est le même: nos marmots ont 5 jours pour se remettre du changement d’heure (oui, oui, c’est ce week-end) et se reposer un peu avant d’attaquer la dernière ligne droite vers l’hiver.

Et comme je sais qu’il n’est pas toujours évident d’occuper les enfants qui ne sont ni en stage ni en vacances à l’extérieur, je vous propose une série de billets durant les prochains jours avec plein d’idées d’activités à réaliser avec vos marmots.

Aujourd’hui, on s’installe autour de la table, on sort les feuilles, les paires de ciseaux, la peinture et la colle et on bricole une décoration effrayante pour Halloween.

IMG_20171023_184646_363.jpg

Lire la suite « Comment occuper le congé d’automne de nos marmots? En bricolant pour Halloween, pardi! »

D’une boîte en carton à un coffre au trésor

S’il y a bien une thématique qui fonctionne avec des enfants de tous âges, filles comme garçons, c’est celle de la chasse au trésor. En revenant de celle organisée par l’Abbaye de Villers-la-Ville, ma grande mini a eu envie de fabriquer un coffre pour y conserver le trésor ramené de notre activité.

Et comme les longs week-ends gris et les vacances de Toussaint vont amener plein d’heures à occuper, vous trouverez ci-dessous un mode d’emploi pour réaliser un coffre au trésor qui rejouira vos marmots. Lire la suite « D’une boîte en carton à un coffre au trésor »

La créativité en pleine conscience

Il y a quelques années, dans une période difficile de ma vie, j’ai suivi un cycle de pleine conscience qui m’a fait le plus grand bien. Durant ces dix semaines, j’ai reçu toute une série d’outils qui continuent à m’accompagner au quotidien: être attentif à sa respiration, profiter du moment présent, prendre conscience des bonheurs de la vie, exprimer sa gratitude,… Tous sauf un: la méditation!

En soi, le concept est intéressant: dans une position confortable, vous prenez conscience de votre respiration et tentez de ne vous concentrer que sur ça, rien d’autre. Et à chaque fois que votre esprit s’enfuit ailleurs… hop… vous tentez de le ramener vers son point d’attention premier: vous-même et votre respiration.

Sauf que je ne sais pas faire ça. JE NE SAIS PAS. Et l’animateur de ce cycle de mindfulness avait beau nous répéter qu’il n’y a pas de bonne ou mauvaise façon de méditer, le fait est que je-ne-sais-pas.

Lire la suite « La créativité en pleine conscience »

DIY : le Decopatch, c’est aussi pour les petits 

Notre dernier week-end fut donc encore une fois bien créatif, au milieu d’autres activités. Comme chacune des minis avait opté pour un bricolage différent, j’ai choisi de prendre le temps avec chacune, pendant que l’autre faisait une activité libre.

M’ayant vue customiser mes boîtes en métal la semaine précédente, ma grande Mini a eu envie de tester la technique, pour décorer une boîte en coeur toute simple. Lire la suite « DIY : le Decopatch, c’est aussi pour les petits « 

Fabrication d’un attrape-rêves avec ma Mini n°2

Depuis les vacances, ma petite mini me demande de lui acheter un attrape-rêves. Dans leur chambre précédente, elle en avait un qu’elle avait réalisé elle-même lors d’un stage (avec une assiette en carton et de la laine) mais il n’a pas résisté au déménagement et la demoiselle a décrété qu’elle faisait plein de cauchemars sans un attrape-rêves pour les capturer. Mais voilà, je n’avais pas envie d’en acheter un tout fait. J’ai donc promis que dès que j’aurais trouvé la technique, le matériel et le bon moment, nous nous occuperions de ça.

C’est comme ça que nous avons consacré une partie de notre samedi à réaliser l’attrape-rêves qui trône désormais au-dessus de son lit.

Dreamcatcher mur nuit Lire la suite « Fabrication d’un attrape-rêves avec ma Mini n°2 »

J’ai continué à customiser mes boîtes de lait… 

Je vous le racontais ici, je me suis prise de passion pour la réutilisation de boites de lait pour bébé. Après avoir testé le Decopatch et le « serviettage », j’ai testé cette fois une technique qui me permet d’écrire à la craie sur la boîte terminée.

Pour cela, j’ai eu besoin du matériel suivant :

– une boîte de lait pour bébé (n’importe quelle boîte métallique ou en carton fera l’affaire)

– des feuilles adhésives « tableau noir ». J’ai trouvé les miennes chez Ikea (les Klätta, au rayon décoration- 10€/2 grandes feuilles)

– du matériel de bureau : latte, ciseaux ou cutter, crayon

– un chiffon, pour éliminer les bulles éventuelles lors du collage

A l’aide de la latte et/ou d’un mètre, reportez les dimensions de votre boîte sur votre feuille « tableau noir »

Décollez un bord de la feuille et appliquez la avec minutie sur un côté de la boîte. Certaines ont un « raccord » sur lequel il sera très facile de démarrer le collage.

Avec un chiffon propre, lissez la surface tout en continuant à coller la feuille petit à petit.

Ensuite, vous pouvez soit écrire simplement dessus à la craie, soit appliquer du collant de couleur pour réaliser une bordure autour de votre texte.

Et voilà le résultat ! 😃😃😃

Et vous ? Avez vous déjà tenté de réutiliser des matériaux banals pour décorer votre intérieur ? Si oui, n’hésitez pas à partager vos idées !