Le blog des petits bonheurs

Pour une littérature jeunesse sans clichés, inclusive et féministe!

Ca fait un petit temps que je réfléchis à mon engagement féministe, à la manière dont je pourrais, moi, à ma petite échelle, faire la différence. J’ai même partagé avec vous mes questionnements bouillonnants (8 mars: et après?). Dans le même laps de temps, j’ai fait deux rencontres successives qui ont semé une petite graine dans mon esprit: et si j’avais trouvé une chouette voie pour exprimer mon engagement?

Je pense que la graine était déjà là. Passionnée de littérature depuis l’enfance, féministe depuis que ce mot a fait sens dans ma vie, militante auprès de mes filles pour qu’elles aient des livres avec des personnages féminins intéressants et complexes, je suis consciente depuis longtemps de l’importance d’une littérature jeunesse féministe et inclusive. Mais jusqu’ici, j’avais l’impression que je ne pouvais agir que dans ma sphère familiale, éduquant mes filles et leur offrant des outils et des lectures correspondant à mes valeurs.

Et puis, j’ai eu la chance de rencontrer deux équipes de bibliothécaires engagés et de réfléchir avec eux à la manière de partager mon engagement.

Stéréotypes de genre en littérature jeunesse

La première s’inscrit dans un projet porté par le réseau de bibliothèques de Herstal. Une des bibliothécaires, lectrice du blog, m’a contactée pour savoir si j’étais intéressée de participer à une activité animée par la bibliothèque dans le cadre de l’action « Femmes en résistance ». Au fil de nos échanges, le thème des stéréotypes de genre en littérature jeunesse s’est imposé comme une évidence. Et c’est comme ça que je me suis retrouvée un samedi matin – morte de trouille – en train de parler de livres roses et de livres bleus, de princesses qui attendent et de chevaliers obligés d’être courageux, de héros différents et de héroïnes fortes. Et surtout, du rôle que nous avions tous, bibliothécaires, éducateurs, parents, adultes consommateurs de livres, dans la propagation (ou pas!) de ces clichés.


Indépendamment de l’angoisse que l’évènement a provoqué chez moi – syndrome de l’impostrice bonjouuuuuuur – j’ai adoré l’expérience. Il y aurait plein de choses à améliorer, sur base de mon ressenti et de plusieurs remarques pertinentes mais j’ai eu envie de recommencer. Envie d’expliquer que ces clichés sont une réalité, qu’ils s’infiltrent comme un poison dans l’esprit des jeunes lecteurs et qu’on peut – avec un peu d’attention – faire la différence. J’ai envie de recommencer. Dans d’autres bibliothèques, dans des classes, dans des ateliers.

Une bibliothèque en tous genres

La deuxième rencontre, qui a eu lieu la même semaine, m’a entraîné à Saint-Josse, en Région Bruxelloise. A nouveau grâce à une lectrice, j’y ai découvert un projet absolument génial: une bibliothèque « en tous genres », avec un fonds spécialement dédié à l’achat de livres inclusifs, promouvant le vivre ensemble, sans distinction de genre, d’origine, d’orientation sexuelle, de couleur de peau, de niveau social ou de handicap. Fabuleux, non? (Pour découvrir ça, cliquez ici: https://bibliothequedesaintjosse.com/)

En y entrant, vous ne verrez pas de panneau « ICI SE TROUVENT LES LIVRES SANS STEREOTYPES » ou « LITTERATURE NON-SEXISTE ». Les livres sont disséminés dans les rayons, à leur place, au milieu de tous les autres. Cette discrétion signifie que chaque enfant pourra se retrouver avec un de ces livres en mains, et lire des histoires inclusives et positives, sans même s’en rendre compte. Et pour ceux et celles qui veulent les trouver, une discrète pastille blanche permet de les repérer dans les rayons.

Sauf que voilà, malgré un projet fabuleux, malgré dix ans d’existence, malgré une équipe mobilisée et enthousiasme, le fonds et l’action de la bibliothèque de Saint-Josse restent peu connus. Alors, je me suis dit qu’on pourrait faire d’une pierre deux coups.

Premier coup: donner un peu de visibilité à ce fabuleux projet grâce à mon modeste blog. Deuxième coup: faire connaître les livres inclusifs, féministes et sans clichés qui existent pour les enfants/ados. Et grâce à tous ceux qui sont disponibles à la bibliothèque, je vais pouvoir vous proposer très régulièrement une sélection sur le blog pour vous encourager à les acheter, à les suggérer à vos bibliothèques, à les acquérir pour vos classes ou vos ateliers. Et à les mettre massivement entre toutes les petites mains.

La petite graine est plantée. Elle germe, grâce à un peu de confiance et de très belles rencontres. Qui sait jusque où elle poussera? En attendant, je vous donne rendez-vous très vite sur le blog pour les premières lectures, les premiers coups de cœur. Si vous avez des suggestions pour moi, n’hésitez pas!


5 réponses à “Pour une littérature jeunesse sans clichés, inclusive et féministe!”

  1. Lalou

    Merci de ta présence à Herstal samedi.
    Tu n’as pas à ressentir le syndrome de l’impostrice, juré craché !

    Et… tu reviendrais si on disait qu’on faisait une autre fois avec d’autres gens ou on discute aussi de la place des garçons? 😉
    Héhéhé

    Et merci pour nous avoir appris qu’ils avaient cette politique à Saint-Josse… qui sait, peut-être un futur partenariat pour nous !

    Bref. Merci.

    J'aime

    Réponse
  2. Dominique Dognié

    Un tout grand merci pour cette belle mise en vitrine de notre « Bibliothèque en tous genres ». Bientôt, le catalogue BTGE (plus de mille livres sur une collection globale de 35000 ouvrages) sera consultable à part pour toute bibliothèque désireuse de créer un fonds similaire. Un gain de temps précieux qui ne peut qu’encourager à rendre cette thématique incontournable dans toutes les bibliothèques. Outre ce fonds fort utilisé par nos associations partenaires, nous organisons des expositions, des conférences (en partenariat avec l’Université des Femmes et le service Egalité des Chances de la commune de Saint-Josse-ten-Noode) et nous participons à tout évènement organisé par d’autres associations comme « La semaine du genre » (qui dure en fait deux semaines !!) et bien d’autres activités encore. Bravo au réseau des bibliothèques d’ Herstal pour son implication dans cette thématique qui nous est chère !!

    J'aime

    Réponse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Le HTML de base est permis. Votre adresse email ne sera pas publiée.

S'abonner à ce flux de commentaires par RSS

%d blogueurs aiment cette page :