Debout les filles!

En cette semaine de congé de carnaval, les minis participent à un stage pendant que je travaille. C’est un lieu où elles ont l’habitude d’aller, pour faire une activité qui les passionne, avec un chouette encadrement et des copains et copines. Tout devrait donc bien se passer sauf qu’elles se plaignent qu’un groupe de garçons les « embête » depuis lundi et que ça les dérange…

Un article coup de gueule qui trouve parfaitement sa place dans le thème du mois de mars du projet #10dumois: Debout les femmes!

Pousser les enfants qui sont assis, donner de petits coups sur le corps, bousculer volontairement, chiper les jeux ou les envoyer au loin, se moquer, chercher à détruire le travail des autres… mes enfants appellent ça « embêter ». Moi, j’appelle ça harceler et ça me rend folle. Déjà parce que ça me semble intolérable que mes enfants puissent subir ça mais aussi parce que je sais pourquoi ce genre de groupe jette son dévolu sur les filles.

Spontanément, ma première envie était de débarquer ce matin et les secouer comme des pruniers pour me défouler.

Mais comme ce ne serait ni très judicieux, ni très légal, j’en ai profité pour discuter de la situation avec mes filles et essayer de leur faire comprendre ce qui se joue dans ce genre de rapports de forces.

Quand je leur demande qui est la cible des ces garçons, leur réponse est rapide, évidente: « ils n’embêtent que les filles ». Pourquoi? Pourquoi est-ce que ce groupe décide de ne s’attaquer que aux filles, pas aux garçons? Alors même qu’ils ne connaissent pas plus les uns que les autres? Moi, je le sais. Et elles aussi, au vu de leurs réponses…

Parce que les autres garçons se défendent ou se plaignent tout de suite.

Parce qu’ils croient que les filles sont moins fortes et ne leur feront rien.

A 9 et 7 ans, elles savent très bien pourquoi, dans un groupe nouveau où les forces et les faiblesses individuelles sont inconnus (contrairement au contexte scolaire par exemple), ce sont les filles qui sont visées en priorité. Parce qu’elles sont plus vite considérées comme moins menaçantes et plus dociles que les garçons. Donc, avant de chercher quel est le garçon qui pourrait servir de tête de turc (parce qu’il y en a, évidemment), les filles apparaissent comme des proies plus faciles. Et je refuse qu’elles puissent imaginer que ce soit une réalité et une fatalité. Cette semaine ou de façon générale.

Debout les filles!

Sans encourager la violence, j’ai donc rappelé à mes enfants les règles suivantes:

  • Personne ne doit s’attaquer à vous. C’est intolérable, anormal et inexcusable. Il faut réagir directement et systématiquement.
  • Si ça arrive: faites savoir à l’autre enfant que vous ne le laisserez pas recommencer. Ditez-le. HURLEZ-le de toutes vos forces. Repoussez-le. Ne le laissez pas s’approcher.
  • Regroupez-vous. Si vous êtes plusieurs filles à subir la même chose, réagissez ensemble. Hurlez, repoussez, aidez-vous les unes les autres. Ensemble, vous serez plus fortes. Cela vaut pour les garçons aussi; ne laissez aucun enfant seul face à ce genre de situations.
  • Les adultes qui vous encadrent DOIVENT réagir. Tout de suite et à chaque fois. Ne laissez pas ce groupe croire qu’il n’y aura pas de punition.
  • Ne vous brimez pas durant les jeux et les activités de peur qu’ils aient envie de revenir à la charge. Vous avez le droit de jouer, de prendre de la place, d’occuper les espaces, de parler, de rire, de participer ou de vouloir gagner.

Je ne dis pas que ça va tout solutionner et qu’elles vont rentrer triomphantes ce soir. Nous savons bien que ce genre de choses ne se résolvent pas en un jour. Mais je veux qu’elles sachent, dès maintenant, que c’est anormal et insupportable. Je veux qu’elles soient convaincues que leur présence, leur liberté et leur sécurité a autant de valeur que celle de n’importe quel autre enfant. Et qu’elles ont le droit de réagir envers tous ceux qui veulent leur retirer ce droit.

Respecte mon existence ou attends-toi à de la résistance

8 commentaires sur « Debout les filles! »

  1. J’aime beaucoup les conseils que tu leur as donnés qui ne sont finalement que du bon sens. Mais si elles ne réagissent pas, comme tu le dis, elles risquent de continuer à se faire « embêter » et ça, c’est inacceptable.
    Alors, oui, debout les filles, ne vous laissez pas faire !!!

    J'aime

  2. Très bons conseils…
    J’ai un fils mais très calme, très posé et il doit régulièrement affronter les plus turbulents (pour être gentilles) mais en fait ces gamins sont comme tu dis des harceleurs cars ils choisissent leurs « proies ».
    Et comme toi, ça me rend folle et j’ai envie de les prendre entre 4 yeux (ce que j’ai fait une fois à mon grand regret mais le gamin a poussé mon fils devant moi et mon sang n’a fait qu’un tour avec démarrage 5G).
    Bref, j’aime tes conseils et ton approche.

    J'aime

    1. Les garçons plus calmes sont souvent pris aussi comme cibles de ces emmerdeurs. Et je comprends tout à fait ton « démarrage 5G » (et l’envie de leur donner une bonne leçon)! C’est pas facile d’aider nos loulous à grandir…

      J'aime

  3. Encore moi….
    Ce qui me rend zinzin aussi, ce sont les adultes qui encadrent et qui répondent « bah c’est des gamins, ça passera » – mais non si on ne recadre pas ces enfants en leurs mettant des limites claires, ils recommenceront en allant toujours un peu plus loin.

    J'aime

    1. AAAAARGH MAIS TELLEMENT !!!!! Franchement, c’est ce qui m’a le plus 6 énervée ! La monitrice nous a totalement descendues parceque « les garçons sont comme ça » et que « votre fille s’amuse en journée donc elle n’est pas si embêtée que ça »! Je l’aurais encastrée au mur !

      J'aime

  4. Mon fils de 5.5 ans préfère les filles parce qu’elles sont moins bagareuses que les garçons. Du coup certains autres garçons l’enquiquine dans la cour de l’école… mais il s’en fou, il n’aime pas les enfants bagareur alors cela lui glisse dessus.
    Il a des copains garçons aussi, ils sont comme lui.
    Courage, peut être que certains de nos fils seront digne d’être appelés des hommes

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s