Embrouillaminis lit: La fille du train

Alors que je viens de construire un étage de plus à ma pile de livres à lire, je me rends compte que je ne vous ai pas encore parlé de ma troisième lecture de l’été: La Fille du train de Paula Hawkins. 

IMG_20180826_162049_659.jpg

Ce roman nous met sur la route de Rachel. C’est elle la fille du train. Matin et soir, toujours aux mêmes heures, elle emprunte la ligne qui relie son appartement à Londres. Et à chaque fois, son train s’arrête quelques minutes juste au-dessus d’une jolie maison. Au fur et à mesure du temps, ces arrêts permettent à Rachel d’observer les lieux et le couple qui y habite. Elle se construit une histoire sur leur vie, leur donne des prénoms – Jason et Jess – et les imagine comme étant un couple parfait, miroir inversé de sa propre situation amoureuse.

Un jour, depuis la fenêtre du train, Rachel est témoin d’une scène qui fait voler en éclats le scénario de vie parfaite qu’elle avait construit pour ce couple. Et quand les journaux annoncent la disparition de Jess quelques jours plus tard, elle décide d’intervenir dans ces vies qu’elle se contentait jusqu’ici de regarder.

Un thriller très bien ficelé

L’intrigue se construit petit à petit, d’abord en installant ce climat étrange de voyeurisme et de curiosité aux côtés de Rachel. Puis, la narration devient multiple, passant du point de vue de Rachel à celui des autres personnages féminins du roman. C’est toujours intéressant de voir comment les mêmes scènes peuvent être vues différemment selon le personnage qui le raconte.

La personnalité même de Rachel joue un rôle essentiel dans la réussite de l’histoire. Nous n’avons pas affaire à une super détective-qui-sauve-tout-le-monde, loin de là. Son passé, ses difficultés et les casseroles qu’elle traîne derrière elle font de Rachel une sorte d’anti-héroïne à la fois attachante et énervante.

Un vrai « page turner »

C’est comme ça qu’on avance dans le roman, tournant les pages avec avidité pour connaître le fin mot de l’histoire. Qui a raison? Qui est à moitié dingue? Ou est passée Jess? Qui ment? Et si les gentils n’étaient pas ceux qu’on croit? Et si les méchants étaient ceux à qui justement on fait confiance?

Je suis une grande fan de thrillers et de romans noirs. J’adore être baladée d’une page à l’autre à la recherche de l’énigme sans voir passer le temps. Et La Fille du train a parfaitement réussi ce pari. Si comme moi vous aimez les histoires intrigantes et passionnantes, je vous conseille vraiment la lecture de ce livre!

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s