10 conseils d’experte pour survivre à un été en garde alternée

Ca y est, l’année scolaire est terminée. Pour la plupart des parents, ces deux mois à venir  sont synonymes de vacances, stages et activités diverses pour occuper les marmots. Mais pour ceux qui ont leurs enfants en alternée, l’été est souvent une période un peu plus compliquée lorsque la séparation est plus longue que durant l’année. 

Pour ma part, j’entame mon 5ème été de maman séparée. Et si j’envisage cette étape de l’année sereinement, ce ne fut pas toujours le cas. Alors, j’ai eu envie de partager avec vous quelques astuces pour que cette période se passe le mieux (ou le moins pire) possible.

Accepter que ca puisse être difficile.

Ca semble aller de soi mais on est parfois surpris.e de se retrouver réellement sans eux. Surtout le premier été. Le manque, la culpabilité, le chagrin, la colère ou l’inquiétude sont des sentiments qu’il est normal d’éprouver durant ces semaines de séparation. Acceptez de ressentir tout ça. Faites au mieux et prenez chaque jour comme il vient. Si le  suivant n’est pas meilleur, il vous rapprochera dans tous les cas de leur retour.

13606953_10154271235213431_5016922306207172393_n

Oser demander de l’aide

Si c’est trop compliqué, si c’est vraiment la galère, n’hésitez jamais à demander de l’aide. Ca peut passer par un coup de fil à un parent dans le même cas, quelques sms échangés avec un proche, parcourir la toile à la recherche de témoignages de gens dans la même situation. Peu importe tant que ça permet de ne pas s’isoler dans son chagrin.

0f89d9216c1d283c7abc4ebb7bcaabf4

Prévenir les ami.e.s

Vos enfants sont « de l’autre côté ». C’est une réalité avec laquelle il faut composer. Alors pourquoi ne pas profiter pour prévenir les copin.e.s et occuper au mieux les soirées sans marmots? Mojitos, barbecue, petit resto, shopping, soirée foot,… lancez les invitations ou signalez votre disponibilité et profitez-en pour souder les liens avec vos amis.

 

Démarrer/terminer un projet chez soi

Une autre option est de se concentrer sur votre foyer. Si vous venez d’emménager, c’est l’occasion de tout terminer pour leur retour. Vous pouvez aussi en profiter pour lancer l’un ou l’autre chantier qui demande d’éloigner les petits curieux (peindre, ré-aménager une pièce,…). Et pourquoi ne pas (re)décorer leur chambre? Vous serez investi.e dans un projet pour eux, qu’ils seront ravis de découvrir à leur retour.

IMG_20170913_181458_020

Se concentrer sur le boulot

Si vous travaillez durant cette période, le boulot peut être une bonne source d’occupation mentale. Non seulement vous pourrez avancer dans vos tâches mais en plus, vous pourrez emmagasiner quelques heures supplémentaires à utiliser lors du retour des marmots.

boulot

Prendre des nouvelles des enfants (si la situation le permet)

Parfois, on a juste besoin de savoir comment ils vont. Si les relations avec l’autre parent sont cordiales, n’hésitez pas à demander des nouvelles ou à demander quelques photos. Si c’est plus compliqué, on peut aussi s’adresser à un proche qui est en contact avec les enfants durant cette période: oncle, tantine, grands-parents, parrain, marraine,… Il ne s’agit pas de « jouer les espions », juste de vous rassurer.

Love maman

Organiser une activité rien que pour vous

C’est quand la dernière fois que vous êtes allé.e au cinéma? A un festival? Au musée? Vous ne vous en souvenez pas? Ca fait trop longtemps? Et bien, cette période est idéale pour le faire. Pas de soucis de babysitting ni d’enfant qui vous réveille à l’aube le week-end et, en prime, le plaisir de faire une activité qui vous plaît.

IMG_20180603_150632_275

Découvrir de nouvelles séries sur Netflix

Netflix est l’ami du parent esseulé. Comédies, séries à succès, thriller, séries intemporelles, vous pouvez bingewatcher ou picorer. Et avec un plateau repas et un verre de vin, c’est encore meilleur.

IMG_20180228_183010_079

 

 

 

Arrêter de ruminer

Mon gros stress les premiers étés, c’est qu’elles m’oublient ou m’aiment moins ou ne veuillent plus me revoir après deux semaines passées loin de moi. C’est stupide, hein? Oui. Comme tout ce que produit le cerveau d’un parent loin de ses enfants durant 2 semaines. Ne l’écoutez pas! Est-ce que nous on les oublie/aime moins durant cette période? NON. Et bien, eux non plus!

Etat d'esprit

Anticiper la joie des retrouvailles

Ils vont revenir. Et vous allez être tellement heureux de les retrouver. Et eux seront fous de joie de revenir près de vous. Et ensuite, ils se disputeront. Ou n’écouteront rien de ce que vous racontez. Ils vous réveilleront avant 8h. Voudront faire-du-vélo-de-la-peinture-un-jeu-de-société-jouer-à-la-playstation-aller-à-la-piscine alors que vous êtes crevé.e. Ils poseront mille questions auxquelles vous ne saurez pas répondre. Et finiront toujours par vous casser la tête à un moment ou à un autre. Et là, vous aurez presque envie de les voir repartir…

 

 

 

13606953_10154271235213431_5016922306207172393_n
13606953_10154271235213431_5016922306207172393_n
13606953_10154271235213431_5016922306207172393_n

3 commentaires sur “10 conseils d’experte pour survivre à un été en garde alternée

  1. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte. blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s