Comment aider les minis à moins accumuler?

En faisant du tri et du rangement dans la chambre des minis, je suis restée complètement abasourdie par le nombre de poupées que j’ai retrouvé. Ni deux, ni quatre, pas même dix. Non, j’ai en retrouvé VINGT…

En les comptant, une question s’est imposée à moi : pourquoi ? Pourquoi mes enfants possèdent autant de poupées, sachant qu’elles n’y jouent même pas énormément? (Pas comme moi, qui vivais dans un monde parallèle dans lequel mes Barbies prenaient vie).

Et assez rapidement, cette question s’est transformée en une série d’autres, plus précises:

  • Pourquoi ai-je accepté de les laisser ramener toutes ces poupées sans me poser de questions?
  • Suis-je capable de me souvenir des circonstances dans lesquelles elles sont arrivées chez nous?
  • Comment les amener à faire le tri dans celles qu’elles ont déjà?
  • Comment réfléchir ensemble à l’accumulation des jouets?


Les réponses aux premières questions sont très simples. Elles en ont 20 parce que si personne ne les guide (ne leur dit non), elles voudraient les avoir toutes. Absolument TOUTES.

Je me souviens de deux premières, qu’elles ont pu choisir lors d’une braderie il y a deux ou trois ans. Il y en avait 50 sur un tapis à même le sol et chacune des minis a pris le temps de toutes les observer avant d’élire celle qui reviendrait à la maison.

Après ça, d’autres ont fait leur apparition, au fur et à mesure des fêtes d’anniversaire, des jeux de kermesse, des cadeaux de leur grand-mère ou des grand-tantes. Mais je ne m’en souviens pas. Elles sont arrivées, j’ai laissé faire et je me retrouve aujourd’hui avec vingt poupées en plastique qui squattent les lits et la chambre des minis. Et quand on sait que je ne les encourage pas du tout à jouer avec ces poupées, à cause de leur représentation stéréotypée du corps et des activités féminines, je comprends encore moins comment tout ça est arrivé.

Mais bref, ce qui est fait est fait.

Je voudrais maintenant trouver des pistes concrètes pour mes deux dernières questions, les plus importantes à mes yeux:

  • Comment amener les minis à faire le tri dans toutes ces poupées sans leur donner l’impression de punition, de privation?
  • Comment réfléchir ensemble à l’accumulation des jouets?

Mon objectif est de trouver une approche ludique et pédagogique pour aborder le sujet avec elles à leur retour. Si vous avez des pistes, des conseils, des expériences à partager, je suis preneuse!

3 commentaires sur “Comment aider les minis à moins accumuler?

  1. Ne serait-ce pas l’occasion d’attirer leur attention sur le sort d’enfants plus démunis et de leur proposer de se séparer de certaines poupées afin de préparer des petits cadeaux de Saint-Nicolas / Noël à remettre à telle ou telle association ? Une action citoyenne en même temps qu’un tri réfléchi…

    J'aime

    1. C’est exactement ce que nous avons fait ! En décembre dernier, le trop plein de doudous a été donné, tout comme les dix poupées restantes cette fois-ci. Je trouve ça super important de ne pas jeter ce qui est encore en bon état tout en leur faisant prendre conscience de leur chance.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s