Encore une année scolaire qui se termine

De tous les changements qui se sont opérés dans ma vie depuis l’arrivée des minis, le rapport au temps est un des plus marquants. Jusque-là, je n’avais pas vraiment l’impression de voir passer les années. Et pourtant j’ai grandi, mûri, réalisé un parcours académique, démarré dans la vie professionnelle…. Mais je ne me souviens pas de m’être une seule fois dit « Rhooo, que le temps passe vite ».

Depuis pratiquement 8 ans, c’est un constat que je fais régulièrement.
A chaque grande étape de leur vie : la marche, la fin des langes, l’entrée à l’école, etc.
Au quotidien, quand je sors de notre rythme effréné pour les regarder avec un peu de distance.
Ou quand je les retrouve après une longue période chez leur papa.
Plic, ploc, tic, tac, au fur et à mesure, je m’aperçois des changements qui s’opèrent en elles et je ne peux pas m’empêcher de constater combien tout ça est passé vite !

Et là, avec une nouvelle année scolaire qui se termine, ce temps qui passe s’impose une nouvelle fois à moi.

Ma grande mini entame un nouveau cycle scolaire. Sur le plan personnel, son caractère s’affirme, son humour et ses réflexions s’affinent. Je me retrouve dans sa sensibilité à fleur de peau, sa passion dévorante pour la lecture, sa gourmandise. Elle est à cette période de l’enfance où les besoins de maternage et les envies d’autonomie s’entremêlent, nous obligeant tant l’une que l’autre à travailler sans filet.

Sa petite sœur quant à elle vient de terminer l’école maternelle. Dans quelques mois, elle sera en mesure de faire ses premiers pas dans le monde merveilleux de la lecture. Tout en restant la petite fille débordant d’énergie et de tendresse qu’elle a toujours été, je sens aussi qu’elle teste de nouvelles limites, qu’elle cherche à trouver une autre place que celle de « la petite ».

Et moi, pendant ce temps, je grandis avec elles.  Mes progrès sont moins visibles – je ne change pas de taille de vêtements et de chaussures et je n’ai pas de nouvelles dents qui poussent – mais ils sont réels. Je progresse, j’avance, sans ressentir l’angoisse de vieillir, parce que ma vie et mon esprit sont remplis d’envies et de projets.

Finalement, j’aime bien être consciente de ce temps qui passe. Chaque étape, chaque petit bilan m’aide à prendre conscience de la rapidité avec laquelle passe une vie et de l’importance d’en profiter un maximum.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s