Nos bonnes adresses à Lisbonne (4): les bons plans de Christel

Nos bonnes adresses à Lisbonne (4): les bons plans de Christel

Aujourd’hui, pour ce quatrième blogpost sur Lisbonne, c’est Christel qui nous sert de guide et qui partage avec nous plusieurs adresses, pour dormir et manger.

Professeur de français et maman d’une mini, Chloé, presque 9 ans, Christel aime rire, ne pas voir le temps passer, les livres (les livres d’art et surtout les romans), les musées et les expositions de peinture, les comédies romantiques, le soleil et la chaleur, les belles dents, les terrasses au soleil, les églises, les bains chauds, le hammam, dormir, les touches de kitsch dans un décoration, les brunchs, les marchés animés, les couleurs pétillantes… et découvrir de nouvelles villes !

Poursuivre la lecture de « Nos bonnes adresses à Lisbonne (4): les bons plans de Christel »

Nos bonnes adresses à Lisbonne (3): l’appel du ventre

Nos bonnes adresses à Lisbonne (3): l’appel du ventre

Après la découverte de « We Hate Tourism Tours » et de la « Pensao Amor » dans les blogposts précédents, on continue notre voyage lisboète avec une nouvelle guide, Laurence, qui nous propose plusieurs adresses gourmandes.

Maman de 2 petites poulettes de 6 et 4 ans, chargée de com’ à temps plein et blogueuse à ses heures perdues (c’est-à-dire pas très souvent), Laurence est une passionnée de pâtisserie, de voyages et de découvertes (bref, tout ce qui donne un petit côté doux et sucré à la vie !). N’hésitez pas à découvrir son univers sur son blog Lau and the girls.

Poursuivre la lecture de « Nos bonnes adresses à Lisbonne (3): l’appel du ventre »

Nos bonnes adresses à Lisbonne (2): Pensao Amor

Nos bonnes adresses à Lisbonne (2): Pensao Amor

Après Brigitte, qui nous racontait son expérience avec l’organisateur de visites touristiques « We Hate Tourism Tours » (à lire ICI), on poursuit notre voyage lisboète avec une autre guide et une autre adresse.

Aujourd’hui, place à Sabrina, aka Mapomme. Social Media Editor, project manager et copywriter de sa vie depuis 1981. Maman depuis 2009. A lire et à retrouver sur www.mapomme.be. 

Pensao Amor: un ancien bordel devenu bar tendance

Poursuivre la lecture de « Nos bonnes adresses à Lisbonne (2): Pensao Amor »

Nos bonnes adresses à Lisbonne (1): We Hate Tourism Tours

Nos bonnes adresses à Lisbonne (1): We Hate Tourism Tours

Vous projetez de vous rendre bientôt à Lisbonne et vous êtes à l’affut de chouettes adresses pour organiser votre voyage? Ca tombe très bien, nous avons réuni pour vous toutes nos bonnes adresses et bons plans dans la superbe capitale portugaise!

Notre première guide: Brigitte

Hédoniste et curieuse, créatrice de contenu éditorial en tous genres, fan absolue des réflexions existentielles de ses enfants,  accro au gingembre, au saucisson et au chocolat (séparément), Brigitte est à découvrir (et à suivre sur son compte Instagram (ici). Elle nous emmène aujourd’hui dans un visite guidée de Lisbonne d’un autre genre.

Destination du jour: un organisateur de visites guidées pas comme les autres.

Quand je visite une ville, c’est de préférence hors des sentiers battus. We Hate Tourism Tours était une aubaine pour moi. Ces mecs proposent des visites guidées rock’n’roll, décalées mais pertinentes.

Comme je suis passionnée par la bouffe et que la découverte d’une culture passe par l’estomac, j’ai choisi le tour « Dinner With Us », dans le coin de Belém. La perspective d’une soirée accompagnée, c’est toujours sympa quand on voyage seule. Je conseille d’ailleurs de faire ça en début de séjour si vous êtes dans ce cas, histoire de vous faire des contacts.

Raconter la soirée serait un spoiler. Quelques moments fun : une virée à travers Lisbonne entassés dans un van, un repas bien arrosé autour de plats populaires (appétits de moineaux, passez votre tour), un shot de Ginjinha et un authentique pastel de Belém (encore tiède… et obtenu sans faire la queue !) sous les arches du Palacio de Belém…

Arches du Palais de Belém – (copyright Brigitte Fernandez)

Que vous voyagez seul.e ou à plusieurs, bookez ces gens les yeux fermés ! Ils sont cool, pros, réactifs, disponibles (téléphone, e-mail, whatsapp… jour et nuit presque). Et ils connaissent leur ville mais alors, comme leur poche !, et sont capables de vous proposer des super plans selon vos goûts.

Plus d’infos: www.wehatetourismtours.com


Lisboa meu Amor: nos plus belles adresses

Lisboa meu Amor: nos plus belles adresses

En tant que portugaise, je suis régulièrement interrogée sur les bons plans et les bonnes adresses pour visiter Lisbonne. C’est une ville que je connais un peu, pour l’avoir arpentée régulièrement depuis 15 ans, et j’ai toujours plaisir à partager quelques idées quand on me le demande. Mais en septembre dernier, au retour d’un voyage entre amis à Lisbonne, j’ai eu une idée: et si je profitais du blog pour partager durablement nos bonnes adresses? Et pourquoi ne pas inviter d’autres jolies plumes à me rejoindre?

Poursuivre la lecture de « Lisboa meu Amor: nos plus belles adresses »

La BD à la tête de singe

La BD à la tête de singe

Je n’ai jamais été naturellement attirée par les bandes dessinées. J’ai pourtant vécu longtemps avec un grand fan-collectionneur qui m’a fait découvrir de très très chouettes séries mais voilà, il faut vraiment que quelqu’un me mette une BD dans la main pour je la lise. C’est donc grâce à un petit cadeau des Editions Dupuis que j’ai pu découvrir l’album « Kid Noize: l’homme à la tête de singe ».

Poursuivre la lecture de « La BD à la tête de singe »

Marie Kondo: la télé-réalité du rangement

Marie Kondo: la télé-réalité du rangement

Vous n’avez pas pu passer à côté du phénomène Marie Kondo: une japonaise, papesse du rangement, qui a mis au point une méthode censée être simple et infaillible pour désencombrer son intérieur. Après un livre et une BD, Marie Kondo s’est attaquée à la télé-réalité. J’ai regardé… et il fallait que je vous raconte.

Je connaissais déjà Marie Kondo, notamment grâce l’adaptation BD de son livre « La magie du rangement ». Mais quand on sait que (1) j’adore la télé-réalité, surtout quand elle s’attaque à la construction/restauration/aménagement de maisons (je viens d’ailleurs de découvrir « Stay Here » et « Instant Hotel » dont je vous reparlerai) et (2) que je rêve d’avoir une maison digne d’une magazine de décoration, vous comprendrez tout de suite mon enthousiasme en apprenant qu’elle s’était lancée dans une émission télévisée.

Le principe est simple: à chaque épisode, nous partons à la rencontre d’une famille qui connaît de sérieux problèmes de rangement et d’organisation. En gros, c’est le bordel, leur maison va s’écrouler et ils ne savent pas par où commencer. Et puis, Marie Kondo arrive. Et grâce à tous ses super conseils, les maisons deviennent rangées et les familles sont heureuses.

Il y a des côtés sympas

Le mieux, je trouve, c’est de voir des intérieurs dans un tel état de désordre! Y a des brols absolument partout, assez de fringues pour rhabiller un pays, des armoires qui manquent de s’effondrer,… Ca aide à relativiser l’état de sa propre maison.

Et puis, ça permet aussi de voir comment la méthode Marie Kondo peut être appliqué au rangement d’une maison entière:

  • Ne garder que ce qui apporte de la joie
  • Ranger par catégorie d’objets, pas par pièces
  • Tout mettre en tas et décider, objet par objet, si on le jette ou pas
  • Utiliser des boîtes et des contenants divers pour organiser les objets
  • Plier et ranger verticalement les vêtements

Et enfin, visionner un épisode peut donner à certain.e.s l’envie de se lever de son canapé et de se mettre à ranger. Si ça arrive, vous n’aurez pas perdu votre temps.

Mais au final, c’est très chiant

Après deux épisodes, j’ai commencé à m’ennuyer ferme.

Déjà, il y a Marie Kondo elle-même, avec son aura de douceur, son sourire et tous ses bons conseils. Le personnage est trop lisse à mon goût. Et puis, elle m’a définitivement énervée quand elle a expliqué que chez elle, ses enfants adooorent plier les vêtements, c’est comme un jeu. (Gna gna gna gna gna #jalousie)

Après, j’avoue ne pas adhérer à tous les éléments de sa méthode: je me vois mal embrasser chaque culotte usée qui finit au bac pour la remercier pour les services rendus! Pour moi, un objet est un objet. S’il n’a pas de valeur sentimentale, inutile de faire une psychothérapie à chaque fois qu’on jette/donne un truc.

Enfin, on comprend rapidement que la structure est bloquée sur un scénario très attendu: une maison en bordel, SMK (Super Marie Kondo) débarque et explique son truc, les propriétaires jettent la moitié de leur maison (en remerciant chaque objet) et rangent le reste. Et quand SMK s’en va, la vie est parfaite et tout le monde est heureux. Le tout avec plein de « hugs » et de bons sentiments. Bref, j’ai trouvé ça fade et ennuyeux.

En conclusion, je dirais que l’émission de Marie Kondo est un divertissement sans grande surprise, dont un ou deux épisodes permettent de décomplexer sur l’état de sa propre maison et d’apprendre quelques trucs intéressants. Si vous voulez en savoir plus sur sa méthode, je vous conseille plutôt son livre ou l’adaptation en BD, vraiment plus sympa.

Et vous? Vous connaissez Marie Kondo? Vous en avez pensé quoi?